Accès Intranet

Se connecter

Devenir Ingénieur de l'Agriculture et de l'Environnement



Ou comment entrer dans la fonction publique dès l'entrée en formation...

Etre élève-fonctionnaire à AgroSup Dijon cela signifie intégrer la fonction publique d’État au Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA). Les élèves intègrent le corps des Ingénieurs de l’Agriculture et de l’Environnement – IAE (catégorie A de la fonction publique) au terme de la formation.
L’élève ingénieur fonctionnaire signe, avec le ministère, un engagement de 8 ans après la fin de sa formation. Une fois diplômé, l’IAE débute sa carrière dans les services du ministère en charge de l’agriculture ou en établissement public.


Les élèves fonctionnaires suivent les mêmes enseignements que les élèves ingénieurs agronome.

Cursus de formation à AgroSup Dijon :

 

Le cursus à AgroSup Dijon a pour objectif de faire de l'élève un Ingénieur de l'Agriculture et de l'Environnement. C'est-à-dire un ingénieur de la Fonction Publique d’Etat.

L'activité professionnelle de l'ingénieur aura pour objet de mettre en œuvre des politiques publiques arrêtées par le Parlement et le gouvernement ; qu'il s'agisse de l'agriculture, de l'environnement à proprement parler ou de la politique d'enseignement agricole.

La formation dispensée dans notre école, visera tout d'abord à former les élèves IAE à la gestion de projet, comme tout ingénieur. Elle les amènera aussi à réfléchir à leur posture d'agent de l'État et à la notion d'éthique professionnelle.

Concrètement, il s'agit de suivre la formation « ingénieur d’AgroSup Dijon » et d'y adjoindre lors de regroupements spécifiques des savoirs, savoir-faire, savoir-être ou aptitudes liés au statut de fonctionnaire.

Spécialisation d’élève-fonctionnaire forestier

A la fin de la première année de formation, en fonction de leur rang de classement et dans la limite des places disponibles, les élèves fonctionnaires peuvent suivre une spécialisation forestière de deux années sur le site de Nancy d’AgroParisTech.
Leur carrière pourra se dérouler notamment à l’ONF, l’IGN et les ministères en charge de l’agriculture et de l’environnement.

Témoignages

Comment entrer dans la fonction publique dès l'entrée en formation ?

Interview de Flore STORCK et Stephan RAZAFIASIMANA, élèves ingénieurs fonctionnaires.

Si vous souhaitez postuler

Conditions d'accès

Les élèves Ingénieurs de l'Agriculture et de l'Environnement sont recrutés parmi les élèves ingénieurs admis aux concours d'entrée dans les écoles d'ingénieurs du ministère chargé de l'agriculture (Concours A, B et C).


Les lauréats doivent en outre être ressortissants d'un des Etats membres de la communauté européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen autres que la France.

Ils doivent :

  • jouir de leurs droits civiques,
  • ne pas avoir de mentions incompatibles avec l'exercice des fonctions, inscrites au bulletin n°2 du casier judiciaire,
  • remplir les conditions d'aptitude physique exigées par l'exercice de la fonction,
  • se trouver en position régulière au regard du code du service national.

Modalités de dépôt de candidature

Les candidatures sont formulées lors de l'inscription aux concours des grandes écoles sur le dossier d'inscription et confirmées lors des résultats au concours (en juillet-août voire jusqu'à début septembre).


L'ouverture du concours, les modalités d'organisation et le nombre de postes offerts chaque année par concours d'entrée sont fixés par un arrêté du ministre publié au Journal officiel.

Modalités des épreuves et programme

Les modalités et le programme des épreuves sont ceux des concours d'entrée dans les écoles d'ingénieur sous tutelle du ministère chargé de l'agriculture.

Ces informations sont accessibles sur les sites Internet des écoles, pour AgroSup Dijon voir la page Admissions.

Modalités de recrutement - admission

Les élèves admis à ces concours d'entrée dans les écoles d'ingénieur qui sont également candidats à un emploi de fonctionnaire font l'objet d'un classement spécifique par un jury nommé par le ministre chargé de l'agriculture.

A la suite de la publication des listes d'admission aux concours d'entrée aux écoles d'ingénieurs, le jury de recrutement des élèves ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement fixe la liste des lauréats admis en cette qualité en fonction du type de concours et de la filière, dans la limite du nombre de postes réservés à cet effet.


Les listes des lauréats sont établies par ordre de mérite. Le jury établit de la même manière des listes complémentaires.

Si vous êtes admis

Les lauréats des concours externes sont nommés élèves ingénieurs et sont tenus de suivre une scolarité d'une durée maximum de trois ans dans l'une des écoles d'ingénieurs du MAA : AgroSup Dijon pour les agents recrutés par le Ministère chargé de l’agriculture et l’ENGEES Strasbourg pour ceux recrutés par le Ministère en charge de l’environnement..


Les élèves ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement admis en dernière année d'études sont nommés ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement stagiaires.


Les ingénieurs stagiaires qui n'ont pas obtenu leur diplôme à la fin de la troisième année d'études sont, soit réintégrés dans leur corps ou cadre d'emplois d'origine s'ils avaient antérieurement la qualité de fonctionnaire, soit licenciés.

Toutefois, à titre exceptionnel, les élèves ingénieurs et les ingénieurs stagiaires peuvent être autorisés, au cours de leur scolarité, à redoubler une année d'études.


A l'entrée en formation, un engagement est signé au bénéfice du MAA (Ministère de l'agriculture et de l'alimentation). Il porte sur 8 années après la titularisation (c'est-à-dire à l'issue de la formation) et implique l'acceptation d'un poste à la titularisation (voeux exprimés sur une liste de postes portés à la connaissance des étudiants lors de leur 3ème année de formation).


L'engagement signifie que l'élève aura l'obligation, à la sortie de l'école, de travailler dans la fonction publique pour une période minimale de huit ans. S'il souhaite la quitter avant le terme de huit ans, il lui faudra rembourser les traitements perçus ainsi qu'une fraction des frais d'études engagés pour la formation.

Si vous êtes élève IAE au sein de l'école (statut de fonctionnaire)

Les élèves IAE disposent de la même formation que les élèves civils. Ils ont l'obligation d'assister aux cours, TP et TD. Les élèves IAE perçoivent une rémunération dès leur entrée en formation. Ils sont donc assimilés à des agents en activité.


Comme pour les autres fonctionnaires, leurs déplacements se font après établissement d'un ordre de mission et ils peuvent être amenés à conduire des véhicules de services lors de visites ou sorties. Ils sont alors en position de responsabilité vis-à-vis des étudiants transportés.


Ils bénéficient au sein d'AgroSup Dijon d'interventions complémentaires pour les préparer à leurs futures fonctions et leur permettre de rencontrer des IAE en activité.

Au cours de la dernière année de formation, chaque élève IAE doit formuler des vœux parmi une liste de postes proposés. Chaque élève IAE sera affecté sur un des postes sélectionnés après arbitrage de l'administration centrale du Ministère en charge de l'agriculture.

Les élèves fonctionnaires bénéficient d'une rémunération mensuelle, mais ne disposent pas d'un logement de fonction. Ils ont accès aux logements étudiants selon les tarifs en vigueur et aux services du CROUS pour la restauration.

Droits et obligations des fonctionnaires

Lire et/ou télécharger un récapitulatif des droits et obligations des fonctionnaires au format PDF (11 Ko).


Les dispositions statutaires applicables aux fonctionnaires de ce corps ont été fixées par le décret du 04/01/2006 (version consolidée du 28/02/2017) [fichier téléchargeable au format PDF, 127 Ko].


Vos perspectives de carrière après cette formation

Dès la première affectation, chaque élève IAE (concours externe) peut occuper tout poste du ministère chargé de l’agriculture. A l'issue des trois premières années d'activité, l'IAE peut demander une mobilité soit toujours au sein du ministère chargé de l’agriculture, soit dans d’autres services de l’Etat (ministère de l'environnement, de l’energie et de la mer par exemple) ou des collectivités locales (dont les parcs naturels régionaux).

 

La poursuite d’études (Mastères Spécialisés, Thèses, …) est soumise à l’avis de différentes commissions. Cette poursuite est possible mais reste limitée en nombre.

 

Les avancements de grade dans le corps des ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement ont lieu au choix, par voie d'inscription à un tableau annuel d'avancement établi après avis de la commission administrative paritaire du corps.

 

Les avancements d'échelon et de grade sont prononcés par arrêté du ministre chargé de l'agriculture. Peuvent être nommés au grade d'ingénieur divisionnaire de l'agriculture et de l'environnement les ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement ayant atteint depuis au moins deux ans le 5e échelon de leur grade et justifiant, en position d'activité ou de détachement, de six années de services en cette qualité, dont au moins quatre années dans un service ou un établissement public de l'Etat.

Tableau de synthèse des principales différences observées entre élèves ingénieurs civils et fonctionnaires :

 

Ingénieurs Civils

Elèves Fonctionnaires

Ingénieurs de l’Agriculture et de l’Environnement.

Admission

Concours A, B, C – épreuves identiques

Le rang de classement au concours détermine l’affectation dans une école en fonction des vœux formulés sur le dossier d’inscription au concours.

 

Sur le dossier d’inscription faire des vœux pour l'une des écoles (AgroSup Dijon, Bordeaux Sciences Agro, ONIRIS Nantes, VetagroSup Clermont...).

Choisir AgroSup Dijon en cochant la case fonctionnaire sur le dossier,

Candidature possible en parallèle en civil à AgroSup Dijon, Bordeaux Sciences Agro, ONIRIS Nantes, VetagroSup Clermont, …

Formation

Cursus de formation spécifique à chaque école.

Cursus de formation identique à celui des élèves civils, avec des séances complémentaires sur la fonction publiques, les perspectives de postes, les institutions agricoles, et un stage en EPLEFPA de 2 semaines à réaliser par groupe de 2 ou 3 élèves IAE

Le statut d’élève IAE ne permet pas de césure (formation en 3 ans maximum d’après décret).

Aspect Financier

Droits de scolarité à verser chaque année (montant défini par le Ministère et identique à toutes les écoles)

Droits de scolarité pris en charge par le Ministère chargé de l’Agriculture

Prise en charge de certains frais de déplacements inhérents à la formation (selon délibération du Conseil d’Administration de l’école).

Vie étudiante

Statut d’étudiant : accès service du CROUS, carte étudiante, …

Salaire

Pas de salaire mais octroi possible de bourses sur critères sociaux

Salaire versé durant les 3 années de formation, mais engagement à l’issue de la formation pour 8 ans de service public.

Si démission avant le terme des 8 ans, remboursement des salaires et des droits de scolarité avec Prorata Temporis.

Pour détail, voir les grilles indiciaires dans la page.

Perspectives professionnelles

Emploi à rechercher à l’issue de la formation, dans les domaines de compétences liées à la formation et dans un périmètre géographique laissé à l’appréciation de l’ingénieur sortant.

Poste proposé par le Ministère en charge de l’Agriculture en cours de 3ème année, en fonction des postes disponibles, vœux à exprimés par les IAE en fonction de leurs compétences et sans certitude quant au lieu d’affectation,

Prise de fonction au 01 septembre de l’année de soutenance du mémoire de fin d’études.

Pour les perspectives de carrière voir le site rubrique exemples d’affectation.

Le corps des Ingénieurs de l'Agriculture et de l'Environnement

Le corps des ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement du ministère de l'agriculture et de l'Alimentation (MAA) est classé en catégorie A.
Ce corps comprend deux grades :

  • Le grade d'ingénieur de l'agriculture et de l'environnement (11 échelons).
  • Le grade d'ingénieur divisionnaire de l'agriculture et de l'environnement (8 échelons).

Les ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement sont chargés de fonctions d'encadrement, d'ingénierie et d'expertise. Ils participent à la mise en oeuvre des politiques contribuant au développement durable dans les domaines suivants :

  1. La mise en valeur agricole, forestière, halieutique et agro-industrielle ;
  2. La gestion et la préservation des espaces, des ressources et des milieux naturels ;
  3. L'aménagement, le développement et l'équipement des territoires ainsi que leur protection contre les risques naturels ;
  4. La qualité et la sécurité sanitaires dans la chaîne alimentaire.

Ils peuvent être chargés, dans ces domaines, de fonctions de formation, de recherche et de développement.


Ils exercent leurs fonctions dans les services du ministère de l'agriculture ou du ministère de l'environnement, dans les établissements publics de l'Etat qui en dépendent ou dans les établissements publics locaux d'enseignement et de formation professionnelle agricoles mentionnés à l'article L. 811-8 du code rural.


Ils peuvent également exercer leurs fonctions dans les services d'autres ministères ou dans d'autres établissements publics de l'Etat. Dans ces cas, des arrêtés conjoints du ministre chargé de l'agriculture, du ministre chargé de l'environnement et du ministre intéressé déterminent les administrations et les établissements publics de l'Etat dans lesquels les ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement sont placés en position d'activité et leur affectation est prononcée par arrêté du ministre chargé de l'agriculture, après avis du ministre ou du directeur de l'établissement public intéressé.

Les dispositions statutaires applicables aux fonctionnaires de ce corps ont été fixées par le décret du 04/01/2006 (version consolidée du 28/02/2017) [fichier téléchargeable au format PDF, 127 Ko].