L' Histoire des Grandes écoles d'ingénieur

 

Ecoles de management ou d'ingénieurs, les Grandes Ecoles françaises sont le fruit d'une tradition historique forte. celle de mettre en place des établissements de haut niveau capables de former une élite dans les domaines clefs de l'Etat, aménagement du territoire, industrie, transports... Mais également les forêts et les productions agricoles.

Les Grandes écoles d'ingénieur spécialisées dans le domaine de la foresterie et de l'agriculture émergent au XIXe siècle, avec la fondation dans les années 1820 d'une école forestière royale à Nancy, d'une institution royale agronomique à Grignon, puis en 1848 de l'Institut national d'agronomie, installé à Versailles, puis à Paris, qui existe encore aujourd'hui sous le nom d'AgroParisTech.

Agrosup Dijon: la fusion des expertises

 

L'école Agrosup est née en 2009 d'une volonté de fusionner les pôles de formation agronomique et agroalimentaire de la région dijonnaise.

 

Ainsi, notre établissement abrite aujourd'hui un pôle d'enseignement des sciences de l'agronomie, un pôle d'enseignement des sciences de l'agroalimentaire et du goût, mais également un pôle d'appui à l'enseignement agricole régional, Eduter, s'appuyant sur des techniques pédagogiques de pointe. Avec des départements d'enseignement et des groupes de recherche en adéquation avec les problématiques agricoles du monde actuel, Agrosup est aujourd'hui une Grande école de référence et d'innovation dans le domaine de l'agroalimentaire et de l'agronomie.

L'ouverture à l'international de la formation d'ingénieur

 

Chaque année, notre école accueille des étudiants étrangers de tous horizons au sein de ses formations d’ingénieur, en programme d’échange ou en individuel.

Avec des partenariats internationaux conclus avec plus de soixante pays, Agrosup Dijon affirme sa stratégie de développement à l'international, permettant à des étudiants de venir suivre des cours en échange académique au sein des promotions de deuxième ou troisième année d’ingénieur.

 les étudiants internationaux ont la possibilité de venir étudier un semestre ou une année complète. Ils peuvent par ailleurs choisir au second semestre de chaque année d’étudier soit au sein d’un laboratoire de l’école, soit de réaliser un stage en entreprise.

A l’image des grandes écoles d’ingénieur françaises, Agrosup s’attache à développer la mobilité entrante et à accueillir au sein de ses formations des étudiants issus de tous horizons. Cette ouverture internationale constitue l’un des points d’orgue du projet stratégique de l’établissement pour la période 2013-2017

La réforme du système LMD (Licence-Master-Doctorat), a permis aux école d’ingénieur d’ouvrir leur enseignement grâce à la semestrialisation, à l’image des universités européennes dans leur ensemble. Cette réforme permet d’allier ainsi le prestige originel des Grandes Ecoles, plus sélectives, et la flexibilité permise par l’acquisition des ECTS :