Le témoignage d'un employeur

Version textuelle de la vidéo "Témoignage d'un employeur"

[1 minute, 44 secondes]

[Caption : M. Hubert Hébinger, responsable de la zone Est CETIOM (Centre Technique Interprofessionnel des Oléagineux Métropolitains)]

[Hubert Hébinger]

La formation de technicien ou technicien supérieur, c'est une formation qui est, quand même, très axée sur des aspects opérationnels. Ca n'incite pas forcement, je dirai, à la réflexion. Il y a l'autonomie, ou à la responsabilisation. Là, il est clair que la formation ENESAD (AgroSup Dijon), telle que moi, je l'ai vécu, de l'autre côté du miroir, c'est beaucoup ça.

Pour moi, un ingénieur, c'est quelqu'un qui est capable d'apporter une plus-value. C'est à dire, il a une matière, il a une matière de base. Alors, ça peut être des données... Nous on travaille, on fait de l'expérimentation, donc des données très concrètes, des résultats, des notations issues à un essai ou d'un réseau d'essai. Ca peut être, je dirai, des connaissances acquises à travers des lectures, à travers des échanges, et un bon ingénieur, pour moi, c'est celui qui, à partir de ces éléments-là, est capable de refaire du neuf, et du neuf qui est valorisable.

Je n'attends pas de là une formation qui leur apporte des connaissances très pointues dans tel ou tel domaine. C'est absolument pas mes attentes personnelles. Moi, c'est véritablement l'ouverture de l'esprit. Je me sens à l'aise avec des gens, je dirai, qui sont dépourvus d'œillères.

Si je devais me retrouver dans cette situation-là, ou quitter ce job, ou d'occuper une autre fonction au CETIOM et que j'ai été sollicité pour mon remplacement, moi, j'ai une personne en tête... et c'est une personne qui a fait une formation à l'ENESAD (AgroSup Dijon).

[Fin]