Les apports du groupe

Version textuelle de la vidéo "Apports du groupe"

[2 minutes, 24 secondes]

[Caption : les apports du groupe]

[Jean-Denis]

On avait des parcours très hétérogènes et c'était très différent. Et ça, c'était très intéressant, parce que dans chaque matière on avait un spécialiste dans la classe, donc, qui pouvait répondre à l'enseignant, discuter de son point de vue, et à chaque fois c'était très constructif quoi.

Et en même temps l'amitié qui s'est créée ici, je dirai en dehors des cours, ici ça c'était aussi quelque-chose de très important et notre groupe était très solidaire, ça c'est vrai, et on a pu faire des actions en commun qu'on n'aurait pas pu faire si on s'était pas entendus.

[Gaétane]

On redémarrait chacun, on reprenait des cours. Donc, ca a été très dur pour tout le monde de se replonger, un petit peu, dans des cours vraiment maths, physique...

Et donc c'est là qu'on s'est retrouvé très soudés le soir quand on avait un souci, un problème, pour les devoirs. Là, ca a été très important, parce qu'on a remonté la morale. Il y avait un qui n'avait pas la morale. Un jour on lui a remonté la morale et la fois après, c'était l'autre. On était tous là pour se souder, pour dire "Non, non, on a commencé : il faut que tu y arrives aussi.

[Didier]

On a un peu tous les mêmes doutes, les mêmes doutes au même moment, dans les mêmes situations, et puis on peut en parler.

Donc, je pense que ça aide. Ca aide beaucoup, oui.

Il y a le groupe, il y avait les profs, les profs plus les non-profs, mais qui nous accompagnaient dans la construction de notre projet.

[Cécile]

Nous, on apprend des choses avec notre expérience et nos acquis d'avant, et on n'a pas la même façon de travailler. On n'a pas les mêmes relations avec les enseignants, etc., et c'est important que le groupe soit un groupe d'adultes, même s'il y a de temps en temps des échanges avec des jeunes en formation initiale, c'est bien, mais je pense que l'essentiel de la formation doit quand même se faire en groupe d'adultes.

[Jacques]

Avant les regroupements à Nancy ou à Dijon, beh on se rappelait. On dit, tu me ramèneras tel document. Tout ça, ca crée les liens, des liens d'aide et puis de travail. Surtout en travaillant ensemble. C'est ça qui est important. Je dirai que ces domaines, ces disciplines, tout seul, on n'aurait peut-être pas pu le faire, parce qu'en voulant le faire tout seul on aurait mis trop de temps, trop d'énergie, et puis peut-être on aurait été démotivés.

[Fin]