Agriculture, Territoire, Développement (ATD)

Objectifs

  • Former des ingénieurs agro-économistes en mesure de prendre en charge la conception et la conduite de projets collectifs de développement dans le domaine de la production agricole et de la valorisation des atouts des espaces ruraux.
  • La formation entend fournir aux ingénieurs, qui se destinent à ces secteurs, des compétences :

    • de coordination entre acteurs, de valorisation et d’articulation des ressources hétérogènes des territoires ;
    • de conception, de suivi et d’évaluation de projets territorialisés, qui composent les ingrédients du développement agricole et rural.

  • L’approche territoriale mobilise différents champs disciplinaires : la sociologie (sociologie rurale, sociologie du développement), l’économie (économie rurale, économie agricole, économie de l’environnement, économie spatiale), l’analyse des politiques publiques (analyse et évaluation de politiques, décentralisation de l’intervention publique, politiques agricoles et agroalimentaires en France et en Europe).

Déroulement pédagogique

  • Une dominante disciplinaire

◊ Module 1 : théories du développement, 30 h ;
◊ Module 2 : institutions du développement, 30 h ;
◊ Module 3 : politique agricole et de développement rural, 20 h et voyage à Bruxelles d’1 semaine ;
◊ Module 4 : dynamiques des activités et des populations en milieu rural, 40 h ;
◊ Module 5 : de l’espace au territoire, 60 h ; Apports en statistiques (12 h) et modules à vocation  professionnelle (80 h) au choix.

 

  • Une mise en situation professionnelle

Une étude de cas est réalisée chaque année par l’ensemble des étudiants de la dominante à partir de demandes émanant de partenaires professionnels (Collectivités territoriales, Chambres d’agriculture, PNR..). Elle se déroule sur 6 semaines en janvier et février et permet aux étudiants de concilier apports méthodologiques et compréhension des processus de développement dans un travail préprofessionnel et collectif.

 

  • Un stage de 5 mois minimum (mémoire de fin d’études).

Débouchés professionnels visés

  • Conseiller agricole (Chambre d’Agriculture, Parc Naturel Régional).
  • Chargé de mission ou agent de développement (Pays, Intercommunalité, Syndicat mixte, Safer).
  • Ingénieur d’études (bureau d’études, organisme public d’étude ou de recherche).
  • Responsable de projet collectif d’aménagement ou de développement (Syndicat de pays, Agence de l’Eau, Syndicat de rivière...).
  • Coordinateur de programmes de développement agricole ou rural (institution départementale ou régionale, ONG dans le cas de projets internationaux).
  • Enseignant, formateur (CFPPA, Lycée agricole, service formation de Chambre d’agriculture).

Les + de cette dominante

- Une équipe d’enseignants-chercheurs du Département des Sciences Humaines et Sociales adossée à l'une des plus importante équipe de recherche dans ce domaine en France UMR CESAER.
- Un accès privilégié au coeur des institutions européennes lors du voyage d'étude à Bruxelles.
- Un mot d'ordre : "cultiver votre esprit critique" pour mieux appréhender le développement territorial.
- Le développement durable est l'ADN de cette dominante.

Téléchargement

Télécharger la fiche de présentation

Contact