Ressources, Données, Diagnostics, Changements climatiques - RD2C2

Objectifs

Former des ingénieurs opérationnels capables de proposer des stratégies de gestion durable des ressources (sol/eau/biodiversité) en contexte de changement climatique.

Pour cela ils intégreront la complexité du fonctionnement des milieux naturels par des approches pluridisciplinaires  en :

  • Proposant des actions/des stratégies d’adaptation à l’échelle d’un territoire pour répondre aux nouveaux enjeux et scénarii d’évolution de ce dernier en regard des niveaux de services recherchés.
  • S’appuyant sur une expertise sur les milieux naturels et en analysant leur fonctionnement et leur complexité à différentes échelles spatiales et temporelles au regard des services rendus

En maîtrisant des outils émergents, notamment numériques, et les méthodes de caractérisation des milieux naturels et de leurs composantes biologiques à la fois en termes d’acquisition et de gestion mais aussi d’analyse des données.


Déroulement pédagogique

Une formation en lien étroit avec le milieu professionnel :

  • articulée autour d’une mise en situation professionnelle commandée par un professionnel et conduite en groupe de 2 à 5 étudiants (140h) pour des étudiants acteurs de leur formation
  • impliquant des intervenants extérieurs pour près de 60% (120h) des interventions réalisées tant théoriques que pratiques
  • s’appuyant sur des modules de formation co-construits avec les acteurs du territoire
  • s’appuyant sur un comité consultatif annuel constitué d’enseignants-chercheurs et d’acteurs (chambre d’agriculture, ADEME, DRAAF…) pour faire évoluer ses grandes orientations
  • pouvant être suivie en contrats de professionnalisation.

Une formation pour des ingénieurs opérationnels dans les secteurs visés, notamment du conseil et de la recherche :

  • en mettant en œuvre une pédagogie [pro-]active pour favoriser l’acquisition de connaissances théoriques et des compétences méthodologiques et techniques en appui
  • en s’ancrant au terrain, à l’expérimentation et aux données numériques (110h TP/TD/visite et 3j de voyage d’étude)
  • en permettant le double diplôme master 2 – ingénieur
  • en intégrant un stage de 5 à 6 mois (mémoire de fin d’étude).

Cette formation est assurée par les enseignants et enseignants-chercheurs d’AgroSup Dijon ainsi que des chercheurs et des professionnels (INRA, Chambre d’agriculture, gestionnaire de l’eau, ADEME, DRAAF, IRSTEA...).

Proposition de double diplôme M2 SEME

La dominante bénéficie d’un adossement au master SEME (Sol Eau Milieu Environnement) pour approfondir les processus autour du climat, du changement climatique, des cycles biogéochimiques, des transferts de surface et sub-surface permettant notamment de s’ouvrir aux carrières de la recherche.

Le double diplôme avec le M2 SEME permet :

  • d’avoir une formation plus poussée en modélisation hydrologique et climatique et dans le traitement et l’analyse de jeux de données massifs,
  • pour travailler à la mise en place des services climatiques (http://www.drias-climat.fr) dont les objectifs sont notamment de proposer des indices régionalisés pour l’anticipation et l’accompagnement des changements,
  • pour s’orienter vers les métiers des services à l’environnement mais aussi vers la recherche scientifique dans les domaines de l’agro- et de l’hydro-climatologie appliquée, de l’impact des changements climatiques, des transferts/cycles bio-géo-chimiques et de la qualité de la ressource (sol et eau).

Débouchés professionnels visés

Les secteurs :

  • administrations : de l’agriculture, de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, établissements publics, collectivités territoriales,
  • développement aménagement environnement paysage : bureaux d’études / sociétés de conseil en environnement, aménagement et développement durable ; associations de protection des ressources naturelles et/ou d’éducation à l’environnement ; structure de gestion, de concertation en aménagement (syndicats mixtes, PNR, conservatoires des sites naturels…),
  • organismes professionnels agricoles : chambres d’agriculture, syndicats agricoles, instituts et centres techniques, structures interprofessionnelles, groupements de producteurs, association type FNE, WWF
  • enseignement supérieur et recherche via une poursuite d’études en master, en doctorat.

Les missions :

  • consultance et assistance en matière d’environnement et de développement durable,
  • dimensionnement et contrôle de dispositifs visant à réduire la pollution et/ou à la remédiation de milieux,
  • réalisation de diagnostics environnementaux, d'études d'incidences, d'études d'impacts en prestations de services (PLU, Natura 2000, diagnostic captage, diagnostic irrigation, …),
  • Conseil aux municipalités et communautés de communes (e.g. compétence GEMAPI issue loi MAPAM)

Exemple de postes :

Un(e) conseiller(e) agronomie-environnement productions végétales (chambre d’agriculture)

Missions

  • suivi de réseaux de surveillance en grandes cultures et arboriculture (irrigation, ravageurs, qualité prune, etc...),
  • animation d'un groupe d'agriculteurs (conservation des sols),
  • démonstrations autour de l'agro-écologie sur les exploitations support d'animations,
  • mise en place de diagnostics irrigation des exploitations.

 Ingénieur agro-environnement  (chambre d’agriculture)

Missions

  • animation d'actions collectives environnementales territorialisées (MAEC, compensations environnementales, Natura 2000...),
  • réalisation de diagnostics environnementaux, d'études d'incidences, d'études d'impacts en prestations de services (PLU, Natura 2000, loi sur l'eau…),
  • réalisation d'inventaires faunistiques, floristiques, aquatiques et d'actions liées à la biodiversité,
  • participation aux actions de développement territorial menées par le service.

IAE Responsable de la Statistique Agricole Annuelle

Missions

  • produire et coordonner la statistique annuelle pour toute la région en relation avec le responsable de pôle,
  • responsables des méthodes et du développement du traitement du suivi des productions régionales au sein de la SAA,
  • devra assurer la diffusion des données soit par la production de tableaux (Internet) ou de synthèses en relation avec le Chef de pôle Etudes et Diffusion pour la forme des parutions.

Ingénieur en études d’environnements géo-naturels et anthropisés (BAP A)

Missions

L’ingénieur d’études développe, adapte et met en œuvre des protocoles d’étude des environnements climatiques naturels et anthropisés. Ses missions relèvent principalement de : (i) la conception, le suivi et l’exploitation de réseaux de mesures météorologiques et de qualité de l’air ; (ii) l’acquisition de données climatiques (y compris sur le terrain) ; (iii) la constitution, la gestion, l’administration, la valorisation et la diffusion de bases de données climatiques.

Les + de cette dominante

Proposer à l’échelle d’un territoire des stratégies de gestion durable des ressources (sol/eau/biodiversité) en contexte de changement climatique, en maîtrisant l’analyse de données et les méthodes de caractérisation et de diagnostic des milieux naturels et de leurs composantes biologiques.

Contacts

Département "Agronomie, Agroéquipements, Élevage, Environnement"

Marjorie Ubertosi

Mél : marjorie.ubertosi(at)agrosupdijon.fr

Tél. :  03 80 77 23 46

Nicolas Chemidlin

Mél : nicolas.chemidlin(at)agrosupdijon.fr

Tél. : 03 80 77 25 66