Accès Intranet

Se connecter

UMR Procédés Alimentaires et Microbiologiques

UMR PROCÉDÉS ALIMENTAIRES ET MICROBIOLOGIQUES

 

L'UMR Procédés Alimentaires et Microbiologiques regroupe trois équipes qui associent des compétences complémentaires (Génie des procédés, Microbiologie, Physico-Chimie, Géniegénétique...) et qui permettent une approche pluridisciplinaire des systèmes biologiques :

  • L'équipe PMB : Procédés Microbiologiqueset Biotechnologiques,
  • L'équipe VALMIS : Vin-ALiment-Microbiologie-Stress,
  • L'équipe PCAV : Physico-Chimie del'Aliment et du Vin

Les recherches menées dans l'unité concernent les phénomènes physiques, chimiques et biologiques qui déterminent la qualité des aliments et le développement de nouveaux produits et procédés alimentaires. Ces travaux visent à améliorer la qualité nutritionnelle, hygiénique et sensorielle des aliments et concernent également la praticité des aliments ou la durabilité des procédés alimentaires. Les recherches menées couvrent donc les champs sociétaux de l'alimentation, de la santé, du bien-être et de l'environnement.

Par ses travaux, l'UMR PAM cherche à :

  • développer l'utilisation de la flore microbienne d'intérêt dans le contexte alimentaire;
  • maitriser les risques alimentaires(pathogènes, allergies, intolérance...) ;
  • mieux préserver les aliments, le vin,les micro-organismes d'intérêt et les biomolécules ;
  • développer de nouvelles sources etde nouveaux ingrédients alimentaires (protéines végétales, substitut du sel, du sucre...) ;
  • améliorer la sensorialité des aliments et du vin ;
  • fonctionnaliser (emballages intelligents, probiotiques...) et spécialiser (âge, activité...) les aliments ;
  • éco-concevoir et améliorer la durabilité de la production des aliments et du vin (conservation, gaspillage...).

L'UMR PAM est membre de l'Institut Carnot"Qualiment", structure nationale d'excellence pour la valorisation de la recherche dans le domaine de l'agroalimentaire. Elle accueille 27 doctorants qui trouvent des débouchés immédiats dans le domaine de la R&D industrielle ou académique.

 

 

CHIFFRES CLÉS

 

  • 2012 : date de création
  • 125 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens dont 40 enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens d'AgroSup Dijon.
  • 66 publications de rang A en 2016
  • 14 thèses soutenues en 2016
  • 10 ouvrages en 2016
  • Tutelles : université de Bourgogne, AgroSup Dijon
  • 3 brevets publiés
  • Plateaux :
    - Rhéologie et Structure des Matériaux Biologiques (RMB)
    - Imagerie Spectroscopique (PIMS) appartenant à la Plateforme DIMACELL labellisée IBISA en 2014 et dirigée par un professeur de l'UMR
    - Plateforme OenoViti créée en 2016
    - Un laboratoire P2,
    - une plateforme depré-développement en biotechnologie, structure associée à Welience Agroalimentaire,
    - un centre pour la conduite d'expérimentations en viticulture et oenologie.

Zoom sur...

Détection en temps réel des marqueurs moléculaires dans un liquide.

 

Ce projet de recherche et de développement a pour objectif de mettre au point un capteur de nouvelle génération capable de détecter en temps réel et sans aucune préparation de l'échantillon des marqueurs moléculaires dans un milieu liquide à des concentrations de l'ordre du nanogramme par litre (10-9g/L).

Ce procédé permettra, par exemple, d'identifier instantanément la présence de pesticides dans les aliments, les matières agricoles, les sols... Ce projet est le fruit d'une collaborationentre des chercheurs de l'équipe PCAV (Physico-Chimie des Aliments et du Vin) de l'UMR PAM et des chercheurs de l'équipe GERM (Groupe d'Etude et Recherchesur les Micro ondes) de l'ICB. Il est fondé sur l'insertion des matériaux à empreintes moléculaires (MIP) développés au sein de l'UMR PAM dans des capteurs micro ondes développés au sein de l'ICB. Le développement de capteurs pour des marqueurs moléculaires présents dans un milieux complexe est un défi. Les interférents du milieu liquide complexe (vin,eau, ...) sont nombreux et la plupart de ces marqueurs sont présents à l'état de trace. La méthode actuellement utilisée pour les quantifier est la chromatographie gazeuse ou liquide couplée à la spectrométrie de masse. Outre le coût très élevé de ces appareils, une technicité élevée est nécessaire pour la préparation de l'échantillon et l'analyse sans parler du temps nécessaire pour obtenir un résultat : une demi-journée. Les matériaux à empreintes moléculaires développés pour leur propriété de reconnaissance moléculaire (système clef-serrure), permettent de répondre à un marqueur donné dans un mélange complexe et la transduction micro ondes permet un balayage rapide (1 minute) sur près de 5000 fréquences d'excitation pour obtenir une signature du marqueur en question. Le couplage des MIP au capteur micro ondes présente une double sélectivité nécessaire à la détection des marqueurs présents à l'état de trace dans des matrices complexes. Un premier prototype de capteur micro ondes à base de matériaux à empreintes moléculaires a présenté des niveaux de détections de fongicides de l'ordre de la dizaine de ng/L. Ces résultats encourageants ont fait l'objet d'un dépôt de brevet en 2016*. La conception de ce premier prototype pourra s'étendre à d'autres contaminants alimentaires ou polluants de l'eau.

* Brevet CAPTEUR MIP-MO : capteur et dispositif pour la détectionde fongicides en milieu hydro-alcooliqueFR 14 57 204 - numéro de publication 3 024 236PCT/FR2015/051717 - numéro de publication WO2016/012682