Accès Intranet

Se connecter

UMR Lipides, Nutrition, Cancer

UMR LIPIDES, NUTRITION, CANCER - LNC

 

L'UMR Lipides, Nutrition, Cancer a pour vocation de promouvoir la recherche fondamentale et clinique dans les domaines du Cancer, de la Nutrition, de la Biologie des Lipides et du Risque Cardio Métabolique.

Les enseignants-chercheurs d'AgroSup Dijon travaillent au sein de l'équipe Physiologie de la Nutrition et Toxicologie Alimentaire (NUTox) dont la thématique de recherche est la détection oro-intestinale et le métabolisme des lipides alimentaires et leur interaction avec les contaminants d'emballages et de l'équipe LIPNESS dont le projet de recherche est l'étude du transfert des lipoprotéines et des lipides en cas d'inflammation stérile et septique.

 

L'UMR LNC est coordinatrice du Laboratoire d'Excellence (LabEx) LipSTIC qui regroupe 23 équipes de 6 universités, ainsi que plusieurs partenaires industriels. Les objectifs de ce LabEx sont d'étudier le rôle des lipoprotéines, nano vecteurs naturels, dans le cancer et les maladies inflammatoires.

 

 

ZOOM sur...

 

L'obésité qui a atteint des proportions épidémiques dans les pays industrialisés, s'explique en partie par une consommation excessive de lipides. La contribution de la sphère digestive dans la mise en place de l'obésité a été longtemps ignorée. Pourtant elle conditionne l'absorption des lipides alimentaires et leur distribution au sein de l'organisme, via la sécrétion de lipoprotéines appelées chylomicrons. Les chylomicrons une fois sécrétés dans le sang, libèrent des acides gras qui constituent soit des substrats énergétiques, soit sont mis en réserve dans le tissu adipeux. Il est bien connu que des modifications de la taille ou du nombre des chylomicrons sécrétés peuvent altérer l'efficacité de leur disparition et de ce fait conduire à une augmentation des triglycérides sanguins après un repas (hypertriglycéridémie post postprandiale).

Nos derniers travaux ont démontré l'existence d'un système de "sensing" intestinal des lipides alimentaires, qui permet à l'intestin d'adapter ses capacités d'absorption à la quantité de lipides consommés. La protéine membranaire CD36 (cluster of differentiation 36), est à l'origine de ce sensing. En effet, les lipides alimentaires (acides gras) en liant CD36, déclenchent un signal au niveau cellulaire qui conduit à l'induction des deux protéines (MTP, ApoB48) indispensables à la formation de larges chylomicrons bien dégradés dans la circulation sanguine. L'ensemble de ces résultats ont permis d'expliquer pourquoi chez l'homme et l'animal, la mutation génétique de CD36 est associée à une altération de la sécrétion des chylomicrons et une hypertriglycéridémie postprandiale. Plus récemment, nous avons démontré que l'hypertriglycéridémie postprandiale observée en cas d'obésité associée à un diabète est due à un dysfonctionnement de ce "sensing intestinal". La protéine membranaire CD36 représente donc une cible thérapeutique pour lutter contre l'hypertriglycéridémie postprandiale et les pathologies associées comme les maladies cardiovasculaires et le diabète.

 

 

CHIFFRES CLÉS

  • 2007 : date de création
  • 182 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens dont 12 enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens d'Agro-Sup Dijon.
  • 125 publications de rang A en 2016
  • 6 thèses soutenues en 2016
  • Tutelles : université de Bourgogne, AgroSupDijon, INSERM
  • 2 brevets déposés par des enseignants-chercheurs d'AgroSupDijon.
  • Plateaux :
    - Plateforme de cytométrie
    - Plateforme d'imagerie cellulaire
    - Plateforme lipidomique
    - Plateforme phénotypage métaboliqueet comportementale du petit animal